Sketch1709157 (2)

Orage

 

"Il y a parfois des nuages qui recouvrent tout.

Il y même des éclairs qui envahissent le ciel,

Et enfin le tonnerre se fait entendre et gronde.

 

Il y a le froid, le vent qui glace et bouscule,

Puis la pluie qui rince, délave et inonde.

 

Tout se mélange et se heurte.

L’impuissance face à une bourrasque qui déferle.

Le besoin de résister face à la déferlante,

 

Puis l’abandon,

Les racines qui se soulèvent, déchirant le sol,

Qui s’agrippent pour ne pas céder.

Les beaux pétales s’envolent, décoiffés, arrachés.

Plus d’élégance, plus de légèreté,

Plus de sève.

La lutte est vaine,

 

Il y a la nuit qui enveloppe tout d’un désespoir écrasant.

Plus de bruit, juste la peur qui s’infiltre.

Et malgré tout, une petite lumière qui tente une percée.

S’en vient le calme,

 

Il y a l’espoir, qui renaît,

L’acceptation de ce qui est, et la confiance en ce qui sera.

La naissance d’une fleur plus belle, plus forte, plus rayonnante.

 

La confiance,

puisque rien n’est grave

Et que demain, tout commence."

 

Anonyme